topblog Ivoire blogs

lundi, 24 juin 2013

LE PEUPLE N'GAIN DE COTE D'IVOIRE



La langue beng (connue également sous les noms n'gain, n'gan, gan) est la plus orientale de toutes les langues mandé-sud. Le beng est parlé par environ vingt mille personnes au Centre-Est de la Côte-d'Ivoire ; la zone beng est encerclée par la population baoulé. Il en résulte que la majorité des Beng sont bilingues avec le baoulé et que beaucoup d’entre eux parlent également le dioula, raison pour laquelle les Beng sont souvent considérés comme un sous-grouppe du peuple baoulé. Dans la langue beng on distingue plusieurs dialectes ; malheureusement, les données sur les dialectes beng contemporains ne sont pas disponibles.

Carte de la langue beng

Les informations les plus anciennes se trouvent dans les travaux de Maurice Delafosse et Louis Tauxier. Comme Denis Paperno l’a montré dans sa communication au 2e Colloque sur les langues et la linguistique mandé, ces anciennes publications présentent des données de plusieurs dialectes du beng, et elles restent à nos jours les seules sources pour ces dialectes :

Denis Paperno. Modern Beng and the Linguistic Materials of Tauxier and Delafosse.

Le beng est également présenté dans le travail comparatif d'André Prost (1953).

Dans les années 1980-1990 le beng a été étudié par un chercheur de la Société Internationale Linguistique, Wolfgang Paesler. Il a publié deux articles importants qui se distinguent des publications de ses prédécesseurs par une transcription phonologique exacte :

Wolfgang Paesler. How to distinguish statement and question in Beng. Journal of West African Languages, Vol. XIX, No. 1, 1989, pp. 57-74.

Wolfgang Paesler. Esquisse phonologique du Beng, parler de Ouassadougou (sous-préfecture de M’Bahiakro) (Côte-d’Ivoire). – In: Inge Egner (éd.). Esquisses phonologiques de trois langues ivoiriennes : beng, dida, yaouré. Esquisses linguistiques ivoiriennes, 1. Abidjan: Institut de Linguistique Appliquée – ACCT, 1992, 47 p.

Mais la plupart de ses données (matériaux pour un dictionnaire, textes, notes grammaticales) restent inédites.
BON.png
N'oublions pas par ailleurs les travaux anthropologiques importants d'Alma Gottlieb, surtout son livre :

Alma Gottlieb. Under the Kapok Tree: Identity and Difference in Beng Thought. Bloomington: Indiana University Press, 1996.

Alma Gottlieb a aussi recueilli des données lexicales beng, publiées sous forme d'un dictionnaire:

Alma Gottlieb, M. Lynne Murphy. Beng-English Dictionary. Bloomington: Indiana University Linguistics Club Publications, 1995, 116 p.

Ce dictionnaire contient d’abondantes informations culturelles très inéressantes, mais son défaut réside dans de nombreuses erreurs de transcription, surtout dans la notation tonale.
Denis Paperno avec ses assistants de langue, Kouadio Destin et Kouadio Patrice, et les parents

Dès l'année 2004, Denis Paperno (qui était alors un étudiant de la Faculté des Lettres de l'Université d'État de Moscou, et qui est actuellement un boursier de thèse à l'Université de l'État de Californie) s'est penché sur le beng.

A ce jour, Denis Paperno a publié les ouvrages suivants :

Denis Paperno. Les pronoms personnels en beng. Mandenkan 41, 2005, pp. 63-79.

Паперно, Д.А. Относительные конструкции языка бен // Африканский сборник – 2007. Под ред. В.Ф.Выдрина. СПб: Наука, 2008, с. 306-319. [Paperno, Denis. Constructions relatives de la langue beng. La Collection Africaine - 2007. Valentin Vydrin (éd.). St. Petersbourg : Nauka, 2008, pp. 306-319.]

Паперно Д.А. Ограничения в морфосинтаксисе: "сговор" в бен // Африканский Сборник – 2009. СПб: МАЭ РАН, 2009. С. 391-402. [Paperno, Denis. Restrictions dans le morphosyntaxe: une "conspiration" en beng. In: Collection Africaine - 2009. St. Pétersbourg: Musée d'anthropologie et d'ethnographie, 2009, pp. 391-402.]

Des observations sur la grammaire beng sont présentées dans le mémoire de fin d'études de Denis Paperno :

Паперно, Д.А. Базовый синтаксис языка бен (южные манде). [Paperno, Denis. La syntaxe de base de la langue beng (mandé-sud).]

En collaboration avec son assistant Destin Kouadio, Denis Paperno a élaboré des propositons pour une réforme de l'orthographe beng. La raison en est que l'orthographe précédent ne permettait pas de différencier toutes les oppositions tonales pertinentes :

Propositions sur l'orthographe Beng.
BONGUERA.png

Denis Paperno continue son travail lexicographique. Pour le point de départ on a pris les données de Wolfgang Paesler. Ses données ont été considérablement vérifiées et complétées. Il reste encore beaucoup de travail, mais on peut déjà présenter un lexique établi sur la base du dictionnaire, et une introduction à ce dictionnaire.

dimanche, 23 juin 2013

La femme et la parole de Dieu - (Suite et fin)


Femme et la parole de Dieu.jpgLa femme et la parole de Dieu, un sujet assez important et intéressant, que j’ai entamé la semaine dernière. Cette semaine, je me permets de donner une réponse avec l’aide du Saint Esprit, aux questions suivantes : Les femmes ont-elles le droit d’enseigner ? Les femmes sont-elles obligées de porter le voile ? Les femmes sont-elles les responsables de la chute de la maison ?


4– LES FEMMES SONT-ELLES LES RESPONSABLES DE LA CHUTE DE LA MAISON ?

Proverbes 14:1 La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains.
Ce verset donne une très grande responsabilité à la femme en ce qui concerne la stabilité de la maison. Dans ce passage, je précise qu’il est question de la femme mariée, l’épouse.
Si on jette un coup d’œil sur l’histoire d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, nous comprenons qu’une femme sage, sensée, vertueuse, patiente, est un grand atout pour la maison. La chute de l’homme avec grand « H », est passée par la femme (Eve), que le serpent a réussi à séduire. Genèse 3 :5 La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.
Mais, une chose est à préciser. Si la femme faiblit, c'est parce que le mari n’a pas jouer son rôle de pasteur. Car tout mari est le pasteur de sa femme. Il doit l’enseigner pour qu’elle grandisse spirituellement et qu’elle demeure sage. La femme à la base est conduite par son cœur, ses émotions, sa sensibilité; ce qui est un avantage pour elle et lui permet de sentir et ressentir certaines choses ; mais son cœur est aussi son plus gros défaut. Différemment de l’homme qui est orienté par sa réflexion et son raisonnement. C'est pour cela que Dieu a tenu Adam pour responsable.

5 – LES FEMMES SONT-ELLES OBLIGÉES DE PORTER LE VOILE TOUT LE TEMPS?

1 Corinthiens 11:12 Jugez-en vous-mêmes : est-il convenable qu’une femme prie Dieu sans être voilée ? La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas que c’est une honte pour l’homme de porter de longs cheveux, mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ?
Quand nous lisons ce verset, dans ce français que je trouve assez clair, nous pouvons comprendre : En 1 qu’une femme doit être voilée seulement quand elle prie et pas tout le temps : « est-il convenable qu’une femme prie Dieu sans être voilée ? ». En 2, il y a une précision sur le voile qu’elle doit porter ; ce voile n’est pas dès le départ un tissu qu’elle doit mettre sur la tête. Il est sa longue chevelure : « mais que c’est une gloire pour la femme d’en porter, parce que la chevelure lui a été donnée comme voile ? » Si, on continue sur cette lancée, nous pouvons déduire que la femme qui s’est coupée les cheveux, doit porter un voile quand qu’elle prie Dieu. 1 Corinthiens 11:6 … Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile.
En conclusion, les femmes ne sont pas obligées d’avoir un tissu sur leur tête comme voile tout le temps. Elles doivent plutôt être voilées quand elles prient Dieu. Et un voile naturel leurs a été donné ; c’est leur chevelure qui doit rester longue.


6 - LES FEMMES ONT-ELLES LE DROIT D’ENSEIGNER ?

1 Timothée 2:11 Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite ;
Pour répondre à cette question, je dirais OUI et NON.

Je dis NON pour la jeune fille, la femme pas encore mariée. Elle ne peut être autorisée à se tenir devant une assemblée afin d’enseigner les hommes. Cela n’est pas en conformité avec la parole de Dieu. Quand nous lisons bien la Bible, nous ne voyons aucune jeune fille prendre autorité sur les hommes. Un enseignant, est une autorité sur ceux qu'il enseigne.
La jeune fille peut par contre, évangéliser, annoncer la bonne nouvelle, ce qui une vocation pour tous ceux qui ont cru, homme et femme. On peut l’attester par l’histoire de ces femmes qui ont été les premières à annoncer que Jésus Christ est ressuscité. Elles annonçaient la bonne nouvelle, elles n’étaient pas devenues des enseignantes de la parole comme des pasteurs. Marc 16.

Je dis OUI pour la femme mariée ; à condition qu’elle obtienne l’autorisation et l’approbation de son époux qui est son chef. L’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme a été créée pour l’homme. L’homme s’occupe des choses de Dieu et la femme s’occupe des choses de son mari. Elle ne peut se positionner en tant qu’autorité sur les hommes sans passer par l’autorité de son mari.
Avant, j’étais très catégorique sur le fait que la femme puisse enseigner. Mais, le seigneur m’a parlé en me précisant cette condition ci-dessus. Ce serait un désordre de voir les jeunes femmes ou filles prendre autorité sur les hommes au nom de qui ? sous l’autorité de qui ?.
Cette femme mariée qui enseigne doit constamment rappeler l’autorité qui lui donne le droit d’enseigner. Elle doit rester à sa position de femme, parce qu'elle n’est pas un homme. Elle doit reconnaitre et être soumise à l’autorité de son mari.
Mais, j’ai bien peur que ce soit très dangereux pour une femme d’enseigner, elle n’a pas été façonnée dès la base pour cela, à cause de son cœur sensible. C’est pour cela que certaines femmes qui deviennent des autorités sur les hommes, que ce soit dans le monde ou dans l’église, sont obligées de revêtir des caractères d’homme pour être à la hauteur. A cause du fait que l’autorité à la base, Dieu l’a donné à l’homme. 1 Corinthiens 11:7 L’homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme. En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme ;


CONCLUSION

J’aborde ces sujets parce qu’il faut en parler vu les divisions qu'ils créent dans le corps. Je partage ce que j’ai compris et je crois que cela vient du Saint Esprit. Si quelqu’un se plait à contester, alors qu’il le fasse. Lisons la parole de Dieu et revenons à elle. Arrêtons de l’adapter ou de la modifier à notre convenance parce qu’on veut être fidèles à une religion ou une croyance. Dieu ne change pas et Sa parole n’a pas changée.

ATTENTION, LISONS LA BIBLE ET METTONS DE COTE NOS RAISONNEMENTS QUI PARFOIS SONT FAUX.

06:30 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

samedi, 22 juin 2013

La femme et la parole de Dieu


femme et la parole Di.jpgDans la parole de Dieu, il y a des recommandations apparemment claires directement adressées à la femme. Des instructions qui sont en majorité des sujets à polémique au milieu des chrétiens.
Notre nouvelle ère prône l’égalité entre l’homme et la femme, démontrant que la femme est capable autant que l’homme de tout faire. Sur cette base, pourrons-nous dire que toutes les instructions adressées aux femmes par la Bible sont-elles caduques ?

Pour répondre à cette question, nous allons d’abord définir la « femme » selon qu’elle est perçue par la Bible. Et ensuite, prendre une à une les versets qui lui sont adressés, afin d’essayer de sonder avec l’aide du Saint Esprit, la pensée de Dieu pour chacun d’eux.


I – LA FEMME SELON LA BIBLE

Le dictionnaire français définit la femme comme étant un individu femelle et adulte de l'espèce humaine, appelée fille avant la puberté. Est-ce la même perception qu’à la Bible, la parole de Dieu ?
A certains point oui, mais pas tout le temps. La Bible fait parfois, une différence entre la femme et la jeune fille. La femme est aussi perçue par elle, comme étant celle qui est mariée, qui a un époux. Proverbes 12:4 Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os.


II – LES PAROLES BIBLIQUES ADRESSEES A LA FEMME


1 – LA FEMME A-T-ELLE LE DROIT DE PORTER DES VÊTEMENTS D’HOMME ?

Deutéronome 22:5 Une femme ne portera point un habillement d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel, ton Dieu.
Sur la base de ce verset, certaines églises interdisent aux femmes de porter des vêtements d’homme, surtout les pantalons. Elles ont le droit de porter des vestes, le droit de porter des chemises et des ceintures, qui étaient à l’origine des vêtements d’homme.
Est-ce vraiment interdit à la femme de porter les pantalons ?
Je ne crois pas, je pense simplement que le fond de la pensée de ce verset est de ne pas permettre à la femme d’essayer de prendre la place de l’homme. Elle et l’homme ne sont pas égaux, mais complémentaires. Chacun son rôle. Les pantalons que portent les femmes, aucun homme n’oserait les porter ; ce sont des pantalons pour femme.
Mais, je dis bien « Mais ». La femme doit s’habiller d’une manière descente, sans porter des vêtements trop près du corps, qui moulent leur corps et expose leur nudité. Une femme peut porter des vêtements de femme, et être en abomination à Dieu. La femme doit accorder du respect à son corps et à elle-même, en s’habillant décemment et en cherchant à rester à sa place de femme.


2 – LA FEMME DOIT-ELLE OBLIGATOIREMENT ÊTRE SOUMISE A L’HOMME ?

Ephésiens 5:22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.
Une précision, la femme ne doit pas être soumise à tous les hommes, mais à son mari. Dans ce verset, la femme définie l’épouse et non la femme en générale ni la jeune fille. Et la soumission d’une femme dont il est question, n’implique pas ce que pense la plus part, des hommes. Ils s’attendent à ce que la femme n’ait aucune volonté à exposer, qu’elle soit une exécutrice, une suiveuse sans avis. Cela n’est pas de Dieu. La soumission de la femme mariée, est plutôt orientée à se positionner en tant qu’AIDE n’ont pas à apporter une autre vision. Deux visions créeront toujours la Division. Pour cela, il faut toujours un leader avec la vision. Genèse 2:18 L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide (Femme) semblable à lui. Le mari possède et oriente dans la vision, mais c’est la femme qui la fait vivre. Le mari est la tête de la maison, mais la femme en est le cœur. Le mari reste sur elle une autorité, un chef. Mais aussi, la femme dans sa soumission, est une collaboratrice, une complice, un soutien, une conseillère, une amie. Une femme soumise, est une femme humble qui sert son mari comme si elle servait le Seigneur Dieu.


3 – LA FEMME EST-ELLE INTERDITE DE PORTER DES BIJOUX ET DES TRESSES ?


1 Timothée 2:9 Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.
J’ai côtoyé des communautés qui interdisent à la femme d’avoir des tresses, des coiffures, ou de se parer de bijoux, et même de porter une montre au poignet. Et, ces communautés l’appliquent avec rigueur. Elles déplorent le fait que les femmes chrétiennes des autres assemblées ont l’apparence de toile de peinture accessoirisées jusqu’aux ongles comme celles du monde qu’ils nomment « Jézabel ».
Notre Dieu regarde au cœur et non à l’apparence. Notre apparence pieuse ne peut aucunement nous donner accès au Royaume de Dieu. Alors, faire de l’apparence une doctrine biblique, nous ramènera à la religion, à la loi et non à la foi. 1 Samuel 16:7 Et l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur.
Mais, néanmoins, c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle. Pour dire que des fois, notre apparence traduit l’état de notre cœur. Une femme chrétien doit garder en esprit, la pensée de s’habiller décemment quelque soit l’endroit où elle doit se rendre. Tout ce qu’elle portera doit être inspiré d’un esprit de pureté et de sainteté ; et non pas de cette volonté de séduction, surtout pour les femmes non mariées. Car une femme mariée peut se parer dans le but de séduire son mari bien sûr en restant descente quand elle s'affiche à tous. Luc 6:45 L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.


Je m’arrête là, nous continuerons la semaine prochaine en abordant 3 autres points concernant la femme et la parole de Dieu : Les femmes ont-elles le droit d’enseigner ? Les femmes sont-elles obligées de porter le voile ? Les femmes sont-elles les responsables de la chute de la maison ?


Auteur : Donald SORO

06:30 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |