topblog Ivoire blogs

vendredi, 05 juillet 2013

la 6ème Session du parlement francophone des jeunes a Abidjan




La Côte d’Ivoire va abriter la 6ème Session du parlement francophone des jeunes du 9 au 12 juillet 2013 avec pour thème mis en évidence, ‘’jeunesse et conscience politique’’.

PFJ.PNGAbsente de cette instance, la Côte d’Ivoire ouvre également pour sa jeunesse, les portes du parlement francophone des jeunes comme elle s’est ouverte celles de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF). Comment fonctionne cette Assemblée qui ne veut que des jeunes en son sein ? M. Assi Jean-Claude de la Division des Etudes et des Statistiques de l’Assemblée nationale répond à cette préoccupation.

« Le parlement francophone des jeunes fonctionne sur le schéma d’un véritable parlement. Ainsi, lors des sessions qui se tiennent chaque deux (2) ans, les jeunes sont répartis entre quatre (4) commissions aux compétences calquées sur celles de l’Assemblée parlementaire de la francophonie. Chaque Commission s’attache à l’examen d’un thème particulier ».

Il précise la nature des commissions et les missions qui attendent les jeunes qui vont y siéger : « Il ya la Commission politique dans laquelle les jeunes vont travailler sur des questions qui sont liées à la jeunesse et à la prévention des conflits. La Commission de l’Education de la Communication et des Affaires culturelles où les jeunes vont également s’attaquer à tous les problèmes de la jeunesse francophone. Notamment les problèmes d’immigration, de VIH-SIDA.

Egalement, la Commission des Affaires parlementaires va davantage traiter des problèmes liés à l’inscription des jeunes sur les listes électorales. Ensuite la Commission de la Coopération et Développement traitera elle aussi, des politiques migratoires ainsi que d’autres aspects des questions de coopération que les pays engagent et qui ont très souvent des ramifications au niveau des jeunes ».

M. Assi Jean-Claude indique que différentes communications sont livrées aux jeunes au cours des réunions : « Les jeunes entendent divers experts sur les thèmes qui doivent être étudiés. Et à la fin de leur Session, un livre blanc est produit et présenté à l’APF pour que les députés séniors puissent en tenir compte dans leur différents pays ».

Maiga Idrissa

09:17 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Société; Sécurisation des biens et des personnes : Le Ccdo fait sa mue pour plus d’efficacité


CCDO.jpgTrois mois après sa mise en service, le Centre de coordination des décisions opérationnelles, (Ccdo), a fait un bilan partiel de ses activités. Son coordinateur, le commissaire divisionnaire de police Kouyaté Youssouf, a réuni, à cet effet, hier, ses hommes à la place d’armes de l’Ecole de police. «Aujourd’hui, nous sommes tous en noir pour montrer l’esprit de corps, pour montrer que nous sommes une seule unité, un seul corps», a-t-il indiqué. Les autorités, a-t-il révélé, envisagent le redéploiement du Ccdo dans plusieurs grandes villes de l’intérieur du pays les prochains jours. Son effectif sera ainsi revu à la hausse, et ses moyens de mobilité et de communication vont accroitre. Pour ce qui est du bilan, le patron du Ccdo a énuméré la suppression des barrages sauvages et freiné le grand banditisme à Abidjan. Le commissaire Kouyaté Youssouf a mis en garde ses éléments qui seront coupables de forfaiture. «Que ce soit dans l’exercice de vos missions ou en dehors, vous devrez être exempts de tout reproche. Aucun manquement ne sera toléré et personne ne sera protégé», a-t-il averti. «L’enquête a indiqué que certains éléments monnayaient leurs interventions, d’autres s’adonneraient au racket ou même à des parties de beuveries dans les véhicules d’interventions ou dans les lieux publics avec des armes. Tous ceux qui seront pris subiront la rigueur de la loi. Je ne protégerai personne», a-t-il poursuivi. Présent à cette cérémonie, Mamadou Koné, directeur des Moyens généraux, s’est réjoui du travail déjà abattu par cette unité spéciale.
Paul Koffi

09:01 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

ECONOMIe;Emprunt obligataire : la Côte d’Ivoire récolte plus de 120 milliards de fcfa


TRESOR.jpgLe Trésor Public ivoirien a recueilli plus de 120 milliards de fcfa grâce à un emprunt obligataire lancé auprès des institutions financières de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), contre 93 milliards attendus.

Cette opération dénommée TPCI 6,00% 2013-2016, a duré du 30 mai au 1er juillet et a suscité auprès des souscripteurs un engouement, salué par le Directeur général du Trésor Public, Adama Koné.

"L’engouement suscité par cette opération auprès des investisseurs nationaux et internationaux a permis de lever la somme de 120 880 610 000 fcfa sur les 93 milliards recherchés, soit un taux de souscription de 129,98%", indique une note d’information du Trésor ivoirien transmise jeudi au bureau de APA Côte d’Ivoire.

Cette performance traduit selon la même source, la confiance sans cesse renouvelée des investisseurs en l’État de Côte d’Ivoire et en la politique de relance économique mise en place par le Gouvernement.

"En outre, elle démontre de la volonté de plus en plus affirmée des souscripteurs de saisir l’opportunité de placement offerte par les titres d’État pour fructifier leurs avoirs", conclu la note.

Le montant récolté servira à régler des arriérés de la dette intérieure, mais aussi à soutenir les investissements prévus pour 2013.
LS/APA

08:39 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |