topblog Ivoire blogs

mercredi, 10 juillet 2013

Le discours d’ouverture de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire à la réunion du bureau de l’APF

SORO.jpg


• Mesdames et Messieurs les Présidents,
• Monsieur le Secrétaire Général Parlementaire,
• Chers Collègues,

Bienvenue à tous en terre ivoirienne et à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Je vais en quelques mots vous décrire le déroulé de la 39e Session de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

Avant toute chose, je souhaite vous indiquer qu’il s’agit d’un immense honneur pour le peuple ivoirien d’accueillir à Abidjan le monde Parlementaire Francophone.

Votre présence ici, au cœur de la démocratie ivoirienne, démontre tout le chemin que notre pays a accompli depuis 2 ans.

Par nos travaux des prochains jours, mais aussi par l’ensemble du programme de la semaine, nous tenterons de faire en sorte que la Session de l’APF d’Abidjan marque l’histoire de cette organisation à laquelle nous sommes tous si profondément attachés.

Je tiens également à saluer et à me féliciter de la tenue dans notre capitale de la 6eme Edition du Parlement Francophone des Jeunes.

Recevoir les représentants de l’ensemble de la jeunesse francophone à Abidjan afin qu’ils viennent échanger sur des enjeux importants tels que la démocratie, la diversité culturelle, le développement et la langue française sera un signe fort pour la jeunesse de notre pays.

Je vous propose maintenant de rapidement passer en revue le programme de notre Session.

Tout d’abord, je vous invite à nous retrouver ce soir, ici même, à l’Assemblée nationale, avec l’ensemble des délégations, de même que les membres du Parlement Francophone des Jeunes, pour un Cocktail de Bienvenue à 19 H 30 mn.

Pour les membres du Bureau, j’ai le plaisir de vous convier demain mardi à la journée socio-culturelle au cours de laquelle vous vous rendrez à Assinie. Je suis certain que vous saurez apprécier ce lieu magnifique du littoral ivoirien.

Pendant ce temps, le même jour, se tiendront ici même à l’Assemblée nationale, les travaux du Réseau des Femmes Parlementaires et l’ouverture de la 6eme Edition du Parlement Francophone des Jeunes.

A 18 H 15 mn, toujours ce même mardi, une réunion des secrétaires administratifs de section se tiendra également à l’Assemblée nationale.

Notre Session se déroulera quant à elle du 10 au 12 juillet 2013.

La cérémonie solennelle d’ouverture, au cours de laquelle interviendront notamment le Président de la République de Côte d’Ivoire et le Secrétaire Général de la Francophonie, se tiendra le mercredi 10 juillet au matin au Palais des Congrès de l’hôtel Ivoire.

A la suite de cette cérémonie, le Secrétaire Général de la Francophonie, Monsieur Abdou Diouf adressera une communication à notre Assemblée ; il répondra ensuite à quelques questions des parlementaires.

Nous suspendrons alors les travaux de la Plénière pour permettre la réunion des commissions le mercredi après midi.

Celles-ci se réuniront à nouveau le jeudi matin et la Plénière reprendra dans l’après-midi avec un débat général consacré au thème : « les Parlements au cœur de la construction de la Nation ».

Nous aurons aussi le plaisir et l’honneur de recevoir trois invités spéciaux, qui s’adresseront à notre assemblée : M. Michel Sidibé, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies, ainsi que Mme Yamina Benguigui, la Ministre Française chargée de la Francophonie et M. Maurice BANDAMA, Ministre Ivoirien de la Culture et de la Francophonie.

J’attire enfin votre attention sur le fait que nous conclurons nos travaux par la finale du concours de joutes oratoires qui sera organisée au sein du Parlement Francophone des Jeunes.

Cette finale se déroulera dans l’hémicycle, au palais de l’Assemblée nationale.

A l’issue de cet évènement, nous nous séparerons autour d’un cocktail soutenu par un orchestre et une chanteuse avec la promesse de nous revoir pour la 40eme session à Ottawa chez notre Première Vice-Présidente qui sera alors devenue notre Présidente.

Sur ce, je nous souhaite à tous, une bonne session !

20:11 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 07 juillet 2013

Deuil : Juliette Anzian, animatrice de la radio Fréquence 2 est décédée ce samedi 6 juillet 2013

JULIETTEE ANZIAN.jpgLa mauvaise nouvelle s'est répandue comme une trainée de poudre. Juliette Anzian n'est plus. L'animatrice de Fréquence 2 est décédée de façon subite ce samedi 6 juillet 2013.

Juliette Anzian est décédée. Au moment même où rien ne le laissait présager. Selon ses proches, elle ne présentait aucun signe apparent d'un quelconque mal pouvant la terrasser.

Seulement, avant hier jeudi 4 juillet, elle se plaignait d'un asthme qui l'a perturbait quelque peu. Sinon, rien d'alarmant. Personne ne se doutait alors que Juliette vivait ses derniers instant.

Même pas elle. Ce samedi matin, deux journalistes de Urbanpress étaient sur Fréquence 2 pour décortiquer l'actualité people de la semaine, avec Didier Bléou. A la diffusion du spot de l'émission "Toukpê", animée par Juliette Anzian, tout le monde a relévé le caractère utile de ce programme radiophonique, bien que divertissant.

Mais ce dimanche, les studios de "Toukpê" resteront porte clause. Parce que la maitresse des lieux s'est tue à jamais. Emportée par la mort de façon brutale.

Juliette Anzian est décédée ce samedi 6 juillet à son domicile à Cocody, aux environs de 18 heures. C'est en début de soirée que son corps a été transporté à Ivosep, en présence de certains collègues et proches.

Nos sincères condoléances à la famille éplorée et à la grande famille des médias en Côte d'Ivoire.

18:04 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

samedi, 06 juillet 2013

La clé de la stabilité émotionnelle de Joyce Meyer

PIED.jpg"Celui qui habite sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant." Psaumes 91.1
Il y a des années, quand Dave priait pour une épouse, il demanda à Dieu de lui donner quelqu'un qui avait besoin d'aide. Et c'est moi que Dieu plaça sur son chemin !

Dieu se préoccupe davantage de changer notre personne que nos circonstances. À l'époque, j'avais vingt-trois ans et j'étais une loque émotionnelle. Ayant grandi dans un climat très instable, j'étais moi-même instable. Je n'avais jamais connu la paix et ignorais le sens de ce mot.

Mon père était alcoolique et parfois violent. C'était un homme dominateur, manipulateur et habité par une grande colère. Nous vivions continuellement dans la peur.

Au bout d'environ trois semaines de mariage, Dave me demanda : "Qu'est-ce qui ne va pas chez toi ?" Voyez-vous, Dave est un homme stable, qui sait profiter de la vie. Il refusait de se laisser manipuler par ma mauvaise humeur ou mes caprices. Mais en ce qui me concernait, je n'avais jamais vu la stabilité, la paix ou la maturité spirituelle chez quelqu'un. Cette situation me mettait mal à l'aise et parfois même me rendait furieuse.

Il fallut plusieurs années de vie commune pour que je comprenne que Dave possédait quelque chose dont j'avais besoin. Son exemple me parlait beaucoup. Je finis par éprouver une telle soif de stabilité que j'étais prête à faire n'importe quoi pour la connaître à mon tour.

Je trouvai enfin la clé de la stabilité émotionnelle. Je crois que Dieu se préoccupe davantage de changer notre personne que nos circonstances. Il veut faire de nous des êtres qui restent heureux et paisibles quelle que soit la situation.

Nous lisons en Psaumes 91.1 : "Celui qui habite sous l'abri du Très-Haut repose à l'ombre du Tout-Puissant." Une traduction littérale serait : "Celui qui habite sous l'abri du Très-Haut reste stable à l'ombre du Tout-Puissant." Ce verset nous montre que la stabilité est possible, et qu'elle passe par Dieu.

J'aimerais vous adresser deux exhortations :
1. Fréquentez des personnes qui auront une bonne influence sur votre vie.
2. Passez du temps avec Dieu et dans sa Parole.

Il est important que vous passiez votre temps avec des personnes dont l'exemple vous aidera à trouver la stabilité émotionnelle. L'influence de Dave changea ma vie. Son comportement fut pour moi le modèle de stabilité dont parle le psaume.

Nous devons également passer du temps avec Dieu – de façon régulière. Habiter signifie "vivre, rester, demeurer". Il ne suffit pas d'aller à l'église une fois par semaine pour construire une relation avec Dieu. Nous devons consacrer du temps à la prière - qui consiste simplement à lui parler et à l'écouter. Nous avons également besoin de méditer sa Parole, c'est-à-dire la lire et la tourner et la retourner dans notre esprit.

11:13 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |