topblog Ivoire blogs

dimanche, 14 avril 2013

Si tu ne pries pas, tu n’y arriveras pas…


Armel est un jeune chrétien qui a du mal avec la masturbation. Ce péché qui depuis des années subsiste et résiste dans sa vie. Armel hait la masturbation, il désire tant s’en débarrasser, mais à chaque fois qu’une occasion se présente, il tombe.

Lucie vit une situation semblable, mais pas avec la masturbation, plutôt avec la fornication. Elle est fiancée. Elle a du mal à résister à Jules son fiancé quand il l’incite à avoir un rapport sexuel. Elle cède à chaque fois, même si après, une grande culpabilité l’envahit et qu’elle regrette amèrement.

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible Matthieu 26:41.

116533850.jpgLa chair est plus forte que l’esprit à la base car nous naissons tous pécheurs. C’est pour cela que les Hommes de ce monde sombrent de plus en plus dans le péché. Si, la chair n’est pas crucifiée, c’est-à-dire neutralise par la puissance du Saint Esprit, elle conduira toujours son propriétaire à s’incliner face à ses désirs et ses passions. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs Galates 5:24.

Armel et Lucie, ne pourrons jamais y arriver tant qu’ils ne comprendront pas que ce qui les rends si faibles et vulnérables est principalement le manque de vie de prière constante. Personne ne peut être saint ou marcher dans la sanctification par ses propres forces sans avoir une vie de prière régulière. La prière est notre arme secrète dans le combat que nous menons contre la chair et ses passions.
Il nous faut prier, prier régulièrement et chaque que nous nous sentons faibles. L’esprit est bien disposé chez plusieurs ; ce n’est pas ce qui manque. Mais, la chair est faible ; alors que ce qui importe le plus, c’est que le corps soit sanctifié. Parce que sans la sanctification, personne ne pourra voir Dieu.

Hébreux 12:14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

1 Thessaloniciens 4:3 Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ;

Si tu tombes encore et encore malgré toi, c’est que tu n’es pas encore maître de ton corps et ton esprit n’est pas au-dessus de ta chair. Lève-toi et fais l’acte simple de t’approcher de Dieu dans la prière. Et tu verras, comment avec simplicité et facilité, tu diras non au péché, non aux propositions de la chair, non aux pensées de l’ennemi.

Le mensonge, la calomnie, l’impudicité, le vol, la convoitise, la jalousie, la colère, les querelles, la vengeance, la mythomanie, l’adultère, la cupidité, etc. subsisteront dans ta vie si tu ne pries.

Luc 22:46…et il leur dit : Pourquoi dormez-vous ? Levez-vous et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation.

1 Thessaloniciens 5:17 Priez sans cesse.

Romains 12:12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière.

1 Pierre 4:7 La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière.

Jacques 5:16 ... La prière fervente du juste a une grande efficace.

Nous sommes fortifiés par la prière !


Auteur : Donald SORO | Parler à un Conseiller NYCO

00:26 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

6ème edition du Festival des musiques urbaines d’anoumabo (femua) / Hamed Bakayoko (parrain) aux jeunes de Côte d’Ivoire : “Pour devenir comme Magic System, il faut se battre et travailler”


ahmed-bakayoko2(2).JPGÇa y est ! La 6ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua) a débuté, hier après-midi, en fanfare sur la Place du village, à Anoumabo. Parrain de ce Femua 6, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a saisi l’instant de cette cérémonie d’ouverture, pour livrer un message fort. D’entrée, il a plaidé pour un statut social décent pour ceux qu’il a appelé, « les inspirateurs de notre vie ».

« En Afrique, les artistes, en général, sont très pauvres. Ils ont du talent mais ils sont très pauvres. Dans tous les pays développés, ce sont les artistes qui sont riches. Quand dans un pays, il y a un développement qui est basé sur un modèle économique équilibré, c’est d’abord ceux qui sont détenteurs de cette inspiration qui porte en nous l’émotion, la joie qui sont les plus riches. Nous devons réussir à inverser cette tendance », a-t-il indiqué. Pour lui, cela passe par la mise en place d’une industrie des arts. Ensuite, le ministre Bakayoko a confié être un fan de Magic System, dont il salue les actions sociales posées à Anoumabo, le village qui les a vus grandir. A A’salfo et ses camarades, il a dit un grand merci pour être allé au-delà des disques d’or en créant un festival. Aux jeunes de Côte d’Ivoire, le ministre Hamed Bakayoko a conseillé de s’inspirer des quatre garçons de Magic System. « Ils étaient comme vous, les petits wôyô. Pour devenir comme Magic System, il faut travailler. Arrêtez de croire que ceux qui sont devenus de grands chanteurs, de grands footballeurs le doivent à la chance. Ils travaillent. On ne peut rien faire sans travailler, quelque soit votre domaine de compétence. Il faut croire en votre destin et il faut vous battre », a-t-il exhorté. Aussi leur a-t-il fait comprendre, que le Femua ne doit pas être, pour eux, uniquement l’occasion de faire la fête. « Quand on organise un festival comme celui là chez vous, il faut savoir en profiter pour vous projeter dans le futur », a-t-il insisté.

Peu avant, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, avait souligné que le Femua est aujourd’hui un phénomène national et international, qui a pris toute sa place dans le monde des arts. Aux artistes invités présents, il a dit qu’ils étaient des Ambassadeurs de l’Afrique, avant de rendre un hommage appuyé au ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité : «Le ministre Hamed Bakayoko m’aidé à défendre au sein du gouvernement les dossiers culturels. Il est un super ministre de la Culture».De son côté, A’salfo a vivement remercié, l’un après l’autre, les personnalités et les partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour que le Femua soit à ce stade. « Si chaque artiste crée chez lui un festival, la culture apporterait plus à l’Afrique que la politique », a professé le lead-vocal de Magic System.
Directeur général de MTN CI, sponsor leader de la manifestation, M. Wim Vanhelleputte s’est réjoui que son entreprise accompagne le Femua depuis 4 ans. Pour lui, le festival est devenu l’événement majeur de la musique en Côte d’Ivoire et même au-delà. « Nous sommes fiers d’avoir contribué à cela. Nous ne doutons pas que cette édition 2013 sera encore plus belle » a poursuivi M. Vanhelleputte. Bien plus, il a annoncé que sa structure sera aux côtés du Femua, jusqu’à la 10ème édition, en rassurant la notabilité d’Anoumabo, qu’en dépit de la décentralisation à Abobo et éventuellement dans d’autres communes d’Abidjan, le Femua restera à Anoumabo. PDG de La Librairie de France Groupe, qui offrira cette année une école maternelle à Anoumabo, l’action sociale majeure de ce Femua 6, M. René Yédiéti a promis que l’établissement va pousser, en souhaitant l’avoir dès la rentrée scolaire prochaine. Enfin, Gangan Nicodème, chef d’Anoumabo, a réitéré tout le soutien de ce village à Magic System, tout en s’insurgeant contre l’éclatement du festival, qui est, à ses yeux, un signe avant-coureur d’un départ. « Nous refusons une telle éventualité », a-t-il martelé, non sans égrener un chapelet de doléances (voir encadré). Déjà, hier nuit, la première soirée du Femua 6 a eu lieu à Anoumabo. Elle a vu les prestations entre autres du groupe Sotheca, de la diva malienne Oumou Sangaré, Alif Naaba, Charly Yapo…

Ce samedi, le public s’éclatera avec JB M’Piana, Sam Fan Thomas, Viviane Chidid et bien d’autres. Dimanche, ce sera l’apothéose à Abobo, avec en tête d’affiche Magic Systemn, Alif Naaba, Dobet Gnahoré. Le Femua 6, ce sera également des concerts au Live7 à Cocody, et diverses animations à Anoumabo où un village artisanal a été installé par le ministère de la Culture et de la Francophonie.

00:13 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

mardi, 09 avril 2013

Emploi et Entrepreneuriat: 5 clés pour accéder au marché caché de l'emploi


Un certain nombre de postes vacants ne fait l'objet d'aucune annonce. Loin d'être un mythe, le marché caché est en temps de crise un levier à ne pas négliger pour décrocher un job. Mais où sont ces emplois ? Comment les dénicher ? Quelle stratégie adopter pour se faire embaucher ? La chasse à l'emploi sur le marché caché est ouverte.

Tenter sa chance sur le marché caché, c'est accepter de jouer le jeu discret du recruteur. En général, l'embauche d'un postulant fait suite à une cooptation ou au bouche-à-oreille, une candidature spontanée, une rencontre sur un salon, voire une prise de contact sur Internet. Mais comment se faire repérer ? Quelle stratégie adopter pour augmenter vos chances d'être coopté ? En tant que chasseur d'emploi sur le marché caché, il vous faudra être énergique, endurant et surtout curieux. Voici quelques astuces pour dépister les opportunités de jobs du marché caché.

1 – Diffusez votre CV sur le web

C'est capital pour vous rendre visible sur le marché caché. Votre parcours, vos expériences et vos compétences doivent être visibles sur Internet. En effet, le web est l'une des sources de chasse des recruteurs. Votre CV doit donc être accessible sur les jobboards : un certain nombre s'y inscrit pour consulter le vivier de candidats disponible dans les CVthèques. En outre, si vous êtes repéré ou recommandé, il y a de fortes probabilités pour que l'employeur tape votre nom sur un moteur de recherche. Pour vous rendre visible, mettez à jour votre « profil » sur les sites d'emploi et sur les réseaux professionnels de type Viadeo ou LinkedIn, voire le réseau spécialisé correspondant à votre fonction ou votre secteur.

2 – Valorisez vos compétences online

Vous êtes spécialiste dans un secteur d'activité particulier ? Créez un blog ou un espace dédié pour mettre en avant vos compétences. Vous pouvez aussi suivre les pages Facebook et Twitter des entreprises qui vous intéressent : pourquoi ne pas y partager vos analyses et informations ?

3 - Entretenez vos réseaux

Pour vous ouvrir le marché caché, votre meilleur allié, c'est votre réseau. Si vous êtes en recherche active, faites-le savoir lors d'un contact direct ou par l'envoi de mails personnalisés et les réseaux sociaux. Entretenez vos relations à la fois personnelles et professionnelles. Rien ne vaut le contact direct. Prévoyez des déjeuners avec vos ex-collègues. Déplacez-vous sur les conférences et salons pour croiser vos relations et sortir aussi de votre cercle habituel. Contactez le réseau d'anciens de votre école ou les associations professionnelles vous correspondant.

4 – Misez sur la candidature spontanée

Souvent qualifiée à tort de bouteille à la mer, la candidature spontanée est un classique pour aborder le marché caché. Pour gagner en efficacité, concentrez-vous sur un secteur spécifique ou un domaine d'activité particulier : celui qui, évidemment, vous correspond. Par contre, ne vous cantonnez pas aux entreprises connues. Visez celles qui reçoivent peu de candidatures spontanées comme les PME et les entreprises de taille moyenne, qui proposent elles aussi des opportunités aux cadres. Personnalisez votre candidature par rapport aux besoins de l'entreprise et identifiez les bons interlocuteurs (le DRH, mais aussi le manager ou le dirigeant à même de vous recruter). La relance par téléphone, quelques jours plus tard, est indispensable.

5 - Suivez l'actualité des entreprises

Connaître l'environnement business de l'entreprise, c'est avoir une longueur d'avance. Soyez à l'affût. Un projet va se développer, un nouveau site se lancer, une nouvelle ligne de produit se prépare ? Démontrez votre intérêt pour le job, soyez prêts à dégainer votre CV. La plupart des entreprises vous permettent aussi de vous enregistrer directement dans leur banque de données. Faites-le. Car il s'agit du vivier de talents des recruteurs, qui ne manqueront pas de vous contacter directement en cas de besoin.

08:47 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |