topblog Ivoire blogs

mardi, 12 mars 2013

Les cardinaux s'enferment en conclave pour élire un pape

par DONFEDO KOUAKOU

CITE DU VATICAN (Reuters) - Les portes de la chapelle Sixtine se sont refermées mardi sur les 115 cardinaux électeurs chargés d'élire le nouveau pontife qui dirigera l'Eglise catholique à l'un des moments les plus difficiles de sa longue histoire.
Les "princes de l'Eglise", tous âgés de moins de 80 ans, avaient auparavant pénétré en procession et en entonnant des chants sacrés dans la chapelle Sixtine, où ils resteront en conclave jusqu'à l'élection du successeur de Benoît XVI.
Ils sont tenus au secret et ne sortiront de l'édifice décoré des fresques somptueuses de Michel-Ange que pour un sommeil réparateur à la Maison Sainte-Marthe voisine.
"L'Eglise tout entière, unie avec nous dans la prière, demande en ce moment la grâce de l'Esprit-Saint de manière à élire un pasteur digne de ce nom pour l'ensemble des fidèles du Christ", a commenté en latin un cardinal alors que s'ébranlait la procession.
Ils ont ensuite entonné "la litanie des saints" pour demander nommément à plus de 150 saints de les guider dans leur choix pour choisir le futur chef de l'Eglise catholique après la renonciation surprise, le 28 février, de Benoît XVI.
Une fois à l'intérieur de la chapelle, ils ont pris leurs sièges et ont entonné un hymne au Saint-Esprit, invité à "rendre visite à leurs esprits" durant le processus de vote.
Puis ils ont lu un serment en latin dans lequel ils s'engagent à respecter toutes les règles du conclave, notamment celle imposant le secret le plus absolu sur leurs délibérations.
Le maître de cérémonie a alors lancé le traditionnel "Extra omnes" (tout le monde dehors), ordonnant à tous les non-électeurs de quitter la chapelle, dont les portes se sont alors refermées, peu après 17h30 (16h30 GMT).PAPE.JPG
ESPOIR
En fin de matinée, l'ensemble des cardinaux - les 115 électeurs et ceux, octogénaires, qui n'ont plus voix au chapitre - avaient assisté dans la basilique Saint-Pierre de Rome, à la grand-messe solennelle "Pro Eligendo Romano Pontefice" ("Pour l'élection du pontife romain") qui précède le conclave.
Ils ont demandé à Dieu de les éclairer pour leur permettre de choisir le prélat le plus à même de succéder à Benoît XVI.
Joseph Ratzinger a, fait rarissime, renoncé à ses fonctions, expliquant que son âge (85 ans) et son état de santé ne lui permettaient plus de diriger une Eglise fragilisée par des affaires d'abus sexuels, en proie aux luttes intestines et confrontée aux difficultés financières et aux avancées de la laïcité.
La messe, publique, a été dite par le cardinal Angelo Sodano, doyen du Collège des cardinaux. Dans son homélie, il a demandé que "le Seigneur nous accorde un pontife qui embrassera sa noble mission avec un coeur généreux."
Le conclave, dont rien ne doit filtrer, pourrait durer plusieurs jours, aucun favori ne se dessinant clairement. Selon les observateurs, l'Italien Angelo Scola, archevêque de Milan, et le Brésilien Odilo Scherer, archevêque de Sao Paulo, l'abordent toutefois en position favorable.
Si Angelo Scola est élu, l'Eglise aura un pape italien pour la première fois depuis 35 ans. Si le second l'emporte, les catholiques romains seront dirigés par un non-Européen pour la première fois en 1.300 ans.
Mais d'autres cardinaux font figure de "papabile", comme les Nord-Américains Timothy Dolan, archevêque de New York, Sean O'Malley, archevêque de Boston, et Marc Ouellet, le préfet québécois de la Congrégation pour les évêques. Le nom de l'Argentin Leonardo Sandri, né à Buenos Aires de parents italiens, revient aussi dans les pronostics d'avant-conclave.
SOIF DE CHANGEMENT
Le fait qu'un quart seulement des catholiques vivent en Europe peut peser en faveur d'un non-Européen, même si la composition du conclave est plus européen, plus conservateur et plus "romain" que celui qui a élu le pape démissionnaire il y a près de huit ans.
Avec 60 électeurs sur un total de 115, les Européens sont légèrement majoritaires, les cardinaux italiens formant le principal groupe d'électeurs (28).
De nombreux Catholiques ont soif de changement.
"Ce n'est pas un moment d'angoisse, mais un moment de grand espoir. La première chose que l'Eglise devrait faire est de revenir à la vie des gens, au lieu de se perdre dans la théologie", estime Andrea Michieli, un Italien de 22 ans ayant assisté à la messe.
"Le nouveau pape devra donner une image rajeunie de l'Eglise pour que chacun puisse voir que l'Eglise ne se résume pas à la Curie", ajoute-t-il en référence à l'administration vaticane, critiquée pour n'avoir pas su empêcher une série d'incidents qui ont assombri les huit années de pontificat de Benoît XVI.
Les avis sont partagés sur les qualités que devra réunir le prochain pontife, a expliqué le cardinal mexicain Norberto Rivera Carrera au quotidien italien La Stampa. Certains souhaitent un universitaire, d'autres une personnalité proche du peuple, d'autres encore un bon gestionnaire.

17:54 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

dimanche, 03 mars 2013

L’évangélisation (Méthodes, atouts et recommandations)

Marc 13:10 Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations.
Nous sommes appelés à témoigner de Jésus Christ d’une manière ou d’une autre, auprès des âmes perdues, celles qui n’ont pas encore fait sa rencontre. Cela s’appelle l’évangélisation.
L’évangélisation consiste à annoncer, proclamer ou publier la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus Christ mort et ressuscité, à tous ceux qui sont ignorants ou incrédules afin que ces personnes acceptent le Seigneur et profitent du Salut comme nous.
C’est une pratique délicate qui demande beaucoup de tacts ; si nous la faisons mal, nous pouvons éloigner ou perdre des âmes, pour cela, nous avons besoin d’en savoir plus.
DD.jpg
UN COMMANDEMENT DU SEIGNEUR
Matthieu 28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, ….
Notre Seigneur Jésus avant son départ vers le Père, avait demandé à ses disciples d’aller partout dans le monde faire des disciples. L’évangélisation n’est pas une affaire d’évangéliste seulement, elle concerne tout le monde, tous ceux qui ont cru en Jésus. Nous avons tous alors le commandement de la part Christ d’annoncer l’évangile à nos voisins de quartier, de bâtiment, de chambre, à nos collègues de travail, à nos amis de classes, à nos parents qui ne connaissent pas encore Jésus. Pour cela, nous devons chercher des occasions pour parler de l’évangile de Christ parmi les autres qui ne le connaissent pas.
Il ne faut surtout pas que nous ayons hontes du Nom de notre Seigneur, de peur qu’il ait honte de nous au jour de son avènement sur terre. Marc 8:38 Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.
Il est dangereux pour nous qui nous disons disciples de Christ de passer des jours et même des mois sans témoigner de Christ autour de nous. Certains évitent le sujet de Jésus parmi les autres, de peur de les perdre ou de récolter des moqueries.
1 Corinthiens 9:16 Si j'annonce l'Évangile, ce n'est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m'en est imposée, et malheur à moi si je n'annonce pas l'Évangile!

LES METHODES D’EVANGELISATION
Les méthodes d’évangélisation sont multiples et diffèrent les unes des autres par rapport aux moyens utilisés.
Vous pouvez approcher les âmes une à une et les entretenir sur l’évangile de Christ. On appelle cela communément le porte à porte. Vous pouvez aussi vous mettre à un carrefour ou un endroit stratégique et annoncer l’évangile à haute voix à tous ceux qui y sont ou qui y passent. On appelle cela le « plein-air ».
D’autres organisent des programmes de louange ou d’évangélisation et font des appels par la suite afin d’amener des âmes à Christ.
Les projections de films chrétiens, les distribuions de nourriture ou des présents associées à l’annonce de l’évangile. L’utilisation et la distribution de brochures chrétiennes ou tracts.
Vous pouvez faire un choix parmi ces méthodes ou vous laisser diriger par l’Esprit de Dieu afin de trouver une méthode adéquate par rapport à la zone ou la personne que vous voulez gagner à Christ.
Si vous ne savez pas trop comment faire, ou quoi dire, vous pouvez inviter l’âme ou les âmes à l’église tous les dimanches ou dans une cellule de prière que vous fréquentez et laisser Dieu faire le reste au travers de ses serviteurs.
N’oubliez que par vos comportements, votre témoignage, vous pouvez émettre de puissants signaux d’évangélisation, donc attelez-vous à marcher d’une manière digne du Seigneur.

QUOI DIRE ?
Ce que vous avez à dire lorsque vous évangélisez vous viendra du Saint Esprit de Dieu, donc soyez disposés à l’écoute des paroles qu’il vous soufflera pour parler d’une manière puissante aux âmes. Vous devez vous habituer à la parole de Dieu, apprendre à mieux la connaître, car il arrive des fois que des âmes vous posent certaines questions sur la parole de Dieu, il serait embarrassant et même négatif que vous ne puissiez pas répondre correctement. Parlez de l’évangile du Christ avec conviction et précision.
Il ne faut surtout pas prêcher un autre nom que celui de Christ seul, ni passer votre temps à parler de votre religion, car la religion ne peut sauver, seul Christ sauve. Soyez précis et direct.
Il est important aussi d’utiliser la langue adéquate selon l’endroit, si vous le pouvez bien sure. On n’ira pas évangéliser une zone arable en français ou en anglais.

LES OUTILS D’EVANGELISATION
Vous avez besoin de votre Bible (La parole de Dieu), il vous faut l’avoir tout le temps pour pouvoir l’utiliser lorsqu’il y a une occasion d’évangélisation. Vous pouvez aussi utiliser des brochures, mais seulement lorsqu’elles sont adaptées à l’endroit ou aux personnes que vous voulez gagner à Christ. Des chants d’évangélisations, surtout chantés avec l’Esprit et non pas dans la chair. Des films chrétiens adaptés. Pour les films, je vous conseille d’éviter les films qui communique la peur, tels que les films de sorciers, de monstres, de diables etc… Ils y a des films simples qui sont plus proches de la réalité et qui transmettent des messages forts et qui sont très édifiants pour ceux qui les regardent pour la première fois. Une petite parenthèse sur les films : C’est dommage qu’il ait peu de film en français sur l’évangélisation, je pense que le Seigneur veut utiliser des personnes pour en faire, si c’est toi, ne traines pas les pas, il nous faut tes films pour œuvrer aisément pour Dieu...
Il peut avoir d’autres outils pour évangéliser, la liste n’est complète.

QUI EVANGELISER ?
Une personne qui a le fardeau des âmes perdues, a la facilité de détecter qui évangéliser. Ce n’est pas parce qu’une personne vous dira qu’elle va à l’église qu’elle n’est pas à évangéliser, il y’a des personnes dans l’église qui ont besoin d’entendre l’évangile de Christ, le vrai et de faire une rencontre personnelle avec Jésus. Il faut sonder, il faut discerner.
Le monde entier a besoin d’entendre la bonne nouvelle de Dieu, toutes les nations de la terre. Il faut que nous soyons disposés à détecter les personnes qui ont besoin d’entendre la bonne nouvelle et leur annonce cette nouvelle dans la sagesse avec tacts surtout.

QUELQUES ATOUTS POUR L’EVANGELISATION
Les atouts renferment tout ce qui pourrait être un avantage pour nous dans l’évangélisation.
Nous avons : la patience, la maîtrise de soi, la bonne connaissance de la parole de Dieu, la maîtrise de plusieurs langues, la sagesse, le zèle, le fardeau des âmes perdues, la bonne présentation visuelle (l’habillement), l’humilité, les dons spirituels, les connaissances variées sur les choses de ce monde, l’amour du prochain, le temps, l’amour pour Dieu, il faut que nous manifestons assez d’amour pour notre Seigneur pour pouvoir mieux parler de lui afin de donner envie à l’autre d’essayer JESUS. Nous devons êtres des commerciaux qui feront la promotion de la bonne nouvelle de Jésus dans ce monde qui en a tant besoin.

L’EVANGELISATION EN ACTION
Il peut arriver que nous annoncions l’évangile à des personnes qui sont dans le besoin, qui ont faim ou qui n’ont pas de quoi à vêtir. Dans ces cas, si nous avons les moyens, il serait bien de poser des actions sociales envers ces personnes. Rappelons-nous de Jésus qui a multiplié les pains et les poissons pour nourrir ceux à qui il annonçait la bonne nouvelle Matthieu 14. C’est bien de parler, de dire de belle parole, mais des fois il est important de poser des actions concrètes pour appuyer l’évangile.
Par des actions d’aide sociale, nous pouvons gagner des personnes plus facilement à Christ. Pensez des fois à emporter avec vous des présents ou d’autres choses à offrir à ceux à qui vous annoncerez l’évangile ou à aider les âmes, cela peut disposer les cœurs à la bonne nouvelle. Nous ne devons pas être des dépouilleurs de brebis, mais des fois et selon nos moyens des engraisseurs de brebis, ceux qui prennent soin d’eux.
UNE PAIX.jpg
L’EVANGELISATION PAR L’AMITIE
(Complété par Patrick Tissot : www.patricktissot.org)
Le problème de nous, chrétiens… nous sommes souvent « trop » spirituel et nous ne prenons pas la peine de nous mettre au même niveau que ceux qui ont besoin d’être sauvés.
Me concernant, depuis le début de l’année je fais partie d’une équipe de Bowling. Au début… j’allais là bas et c’est tout juste si on me regardait… tout juste un bonjour. Je ne fais pas de bowling, alors je ne suis pas intéressant. Et il y a beaucoup de domaine où c’est comme cela… « Les clubs fermés ».
Et quand je me suis mis à jouer au bowling… j’ai commencé à être leur ami… ils ont appris à me connaître, me voir vivre… réagir à la défaite… et à la victoire. Et cela a donné une véritable ouverture… c’est comme le plateau sur lequel est le témoignage… beaucoup mieux reçu. Suscite des questions… du respect.
L’évangélisation par l’amitié prend plus de temps… mais l’impact est grand.
Ainsi faire partie d’un club de sport physique ou intellectuel permet d’être en contact avec des gens qui ne parleraient avec personne d’autre que les gens du club. En plus ça nous divertis, ce n’est pas parce qu’on est spirituel qu’on ne peut pas se divertir.
PS par Donald SORO: Ne faisons pas partie de clubs en abomination au Seigneur sous prétexte de gagner des âmes. Des clubs privés d’homosexuel par exemple. Nous pouvons être amis avec des homosexuels sans être homosexuels et les gagner à Christ, il ne faut pas les éviter ou les marginaliser ainsi que d’autres types de personnes appartenant à des groupes ou des endroits dont nous ne pouvons appartenir.

DES RECOMMANDATIONS POUR EVANGELISER
1 – Parler avec amour, ne pas haïr ni mépriser l’âme lorsqu’elle est réticente à ce que vous lui dites.
2 - Éviter de rabaisser l’âme, de se mettre au dessus d’elle. D’autres ont tendance à montrer à l’âme qu’ils sont supérieurs, qu’ils connaissent plus.
3 – Éviter d’utiliser les mêmes méthodes pour tous, il vous faut adapter vos méthodes et vos paroles en fonction des personnes devant lesquelles vous vous tenez. Tous le monde n’est pas gagnable de la même manière.
4 – Apprendre à écouter l’âme avec patience et attention.
5 – Ne jamais se mettre en colère, ni hausser le ton quand l’âme hausse le sien.
6 – Éviter d’utiliser le mensonge pour appuyer vos thèses, la parole de Dieu est vérité, elle a le pouvoir d’attendrir les cœurs les plus endurcis, donc pas besoin d’argumenter l’évangile par des mensonges.
7 – S’abstenir d’utiliser des manifestations du Saint Esprit de peur d’effrayer ou de créer la méfiance dans le cœur de l’âme. Il faut aller pas à pas avec elle et surtout s’axer sur la parole pour un début.
8 – Toujours prier pour l’âme ou les âmes avant de quitter. Si c’est une âme prenez, la peine de demander son accord. Ex : « Acceptes-tu que je prie pour toi maintenant ? », si elle dit OUI, vous priez pour elle, dans le cas contraire, avec un sourire vous passer à autre chose sans insister.
9 – Si l’âme habite votre secteur ou est dans votre entreprise ou si l’âme a la possibilité de vous voir, il sera important d’avoir un bon témoignage vous-même, pour ne pas contredire l’évangile que vous aviez annoncé.
10 – Après chaque évangélisation, prenez le temps de faire une prière personnelle pour l’âme, les âmes, le quartier ou le secteur que vous avez évangélisé. Il est aussi important de trouver un moyen de les suivre dans la foi jusqu’à ce qu’elles puissent être sur les railles de la vie chrétienne. Il ne faut pas planter et ne plus arroser, sinon la plante meurt.
11 – Il ne faut pas oublier d’avoir un bloc note ou un cahier pour prendre note. Noter les noms des âmes, des secteurs, les numéros de téléphone, et toute autre information utile.
12 – Faire attention à ne pas mélanger évangélisation et relations amoureuses, on ne tombe pas amoureux ou amoureuse d’une personne qu’on veut gagner à Christ, votre soucis doit être le Salut de cette personne. Je pense que si vous l’aimez, vous avez pour devoir de lui parler du Seigneur, mais si vous sentez que vous êtes faibles, il est mieux de laisser une autre personne s’en charger de peur de vous voir « mondernisé » par l’âme et chuter dans la foi.

MOTIVATION A L’EVANGELISATION
Guettons des occasions de dire à quelqu’un(e) : JESUS T’AIME. Ne négligeons pas l’évangélisation, plusieurs personnes attendent d’entendre la Bonne Nouvelle du Royaume, soyons ceux là qui leur apportons le vrai message de vie. Actes 8:4 Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole.

NB : Il est important que nous marchions dans la sanctification afin d’avoir de l’assurance devant Dieu et d’être efficaces pendant l’évangélisation. 1 Jean 3:21 Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.

CONCLUSION
Maintenant que vous savez toutes ces choses sur l’évangélisation, il sera bien que vous vous lancez dans la pratique, en commençant ou recommençant par annoncer l’évangile du Christ. Les pieds de ceux qui le font, ont une beauté particulière aux yeux de notre Dieu. Romains 10:15 …Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!
Un enseignement de Donald SORO

Lire la suite

samedi, 02 mars 2013

Initiation à la Gestion de Projet Humanitaire et de Développement



Parcours : B Initiez-vous à la Gestion de Projets de Développement (I.G.P.)

Formation en salle : 5 jours

Durée totale avec stage : 5 jours + 1 mois
+ 1 jour (retour)

Lieu de la formation : Proche Paris (30mn Gare de Lyon) pour la formation en salle
Présentation
Objectifs de la formation :

Comprendre et s'initier à la conduite de projet Humanitaire et de Développement.

Cette formation propose à tout candidat de confirmer une première approche du Développement Local (Solidarité, Coopération).

A cette fin, cette formation combine 5 jours de formation "théorique" au sein de l'Institut, 1 mois sur le terrain afin d'ancrer les acquis par une pratique au sein d'un projet de développement local et 1 journée de capitalisation d'expérience au retour du stage terrain avec une projection sur l'avenir (également comprise).

Les objectifs spécifiques sont de comprendre les réalités du terrain tout en développant ses capacités d'analyse critique et constructive des situations en vue de participer au pilotage de projets de Développement. La communication interculturelle fait partie intégrante du cursus.

A l'issue de la formation, vous serez capable de :

Comprendre le contexte de la Solidarité et de la Coopération et des parties prenantes locales
Repérer les interactions Nord/Sud en terme d'aide, les pratiques et leurs limites
Identifier les priorités actuelles du Développement International et de Développement Durable
Planifier, suivre, évaluer un projet de Développement local
Identifier les éléments interculturels en vue d'adapter votre comportement
Adapter vos pratiques au cadre d'activités de Développement international

Programme et thèmes abordés :

I Un contexte global de Développement local dans un cadre Durable

Comprendre l'aide Internationale et les modes de Coopération

Les facteurs d'inégalités au niveau international et les interactions Nord/Sud
Les grands domaines et leurs acteurs propres à ce domaine, le cas du stage pratique de terrain

Appréhender le champ spécifique de la Coopération au Développement Durable

Etat des lieux au Sud et différentes formes de coopération
Les priorités du Développement local dans un contexte de Développement Durable

II La gestion de projet de développement

Identifier le projet

De l'analyse des besoins à la définition des objectifs des projets de développement, rôle de chaque acteur
Enjeux, contraintes et facteurs de réussite du projet dont les enjeux socioculturels

Constituer et manager l'équipe projet

Encadrer et permettre la cohésion dans l'équipe, rôle des acteurs de projet de développement

Piloter et évaluer le projet

Repérer les ressources et les contraintes et élaborer un plan d'action
Etablir le suivi budgétaire et temporel
Evaluer et ajuster les étapes du projet au regard des objectifs, accompagner le changement
Faire le bilan du projet et capitaliser pour l'avenir

Comprendre le contexte Interculturel en vue d'adapter son savoir être

Notions culturelles, connaissance de soi et compétence interculturelle
Les différences essentielles entre cultures

III Accompagner le projet personnel / professionnel (dont 1j sur la journée au retour du terrain)

S'engager suivant ses capacités : capitaliser ses expériences professionnelles
Identifier son projet solidaire selon ses compétences, ses contraintes, ses souhaits d'action

Public cible :

PUBLIC DE NIVEAU INTERMEDIAIRE

Cette formation s'adresse à des personnes ayant première approche du monde de la Solidarité ou de la Coopération Internationale, impliquées ou souhaitant s'investir sur des actions de Développement International.
Démarche pédagogique :

Le groupe est constitué de 4 à 15 participants au maximum afin de favoriser la dynamique d'échange et de réflexion.

Le formateur apportera des éléments théoriques issus de son expérience et d'autres acteurs reconnus et pourra s'appuyer sur les pratiques des participants.

La formation en salle s'appuiera sur une étude de cas spécifique d'un micro projet de Coopération Internationale.

L'objectif est d'amener un regard critique constructif sur les thématiques abordées (via des brainstormings, discussions, travaux en sous groupes et une étude de cas spécifique, etc.) en vue de mener ou participer à des projets de développement alliant sens et cohérence.

Le stage de 1 mois (minimum) permet une mise en situation professionnelle. Une journée d'accompagnement (incluse) au retour ancre les acquis et propose de les capitaliser pour un projet d'avenir.

La formation articule environ un tiers de théorie et deux tiers de pratique :

35h de formation en présentiel avant le départ (5 jours de formation)
140h minimum de stage pratique d'immersion sur le terrain (1 mois)
7h de formation en présentiel au retour (1 journée de formation)

Pré requis :

Nous étudions chaque dossier et parcours (expérience et formation) lors de l'inscription.

L'admission se fait sur candidature et entretien préalable.



Financement de la formation

Cette formation peut se préparer dans le cadre de la formation professionnelle continue : DIF, plan de formation de l'employeur, demandeurs d'emploi, financement individuel.

Voir : http://www.institut-cooperation.com/financement/formation-stages-missions/
Crédit de Stage :

Si vous ne souhaitez pas partir avec l'Institut, nous versons un crédit pour le stage de votre choix dans une autre organisation (consultez-nous)
Tarifs :

1 950€ nets
Dates de la formation :

Pour la formation en salle préalable au départ, les dates des prochaines sessions sont :

- 8 au 12 avril 2013,

- 24 au 28 juin 2013,

- 9 au 13 septembre 2013

puis nous consulter


S'incrire ou s'informer
- See more at: http://www.institut-cooperation.com/formations/nos_formations/detail/?id=32#sthash.7ZnLqoNq.dpuf

14:48 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |