topblog Ivoire blogs

vendredi, 29 mars 2013

Logements sociaux: le ministre Mamadou Sanogo fixe la date de lancement des pré-souscriptions au 28 mars 2013

01(9).jpgIl y avait de l’affluence le Jeudi 28 mars 2013, à l’immeuble Mirador, siège de la SICOGI, sis à Adjamé. Ce cadre a servi à la cérémonie de lancement de l’opération de pré-commercialisation ou de pré-souscription pour bénéficier des logements sociaux et économiques que l’Etat de Côte d’Ivoire entend construire. Au cours de cette cérémonie, le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme a annoncé la baisse des taux du crédit bancaire aux acquéreurs.

Les Ivoiriens désireux de s’offrir les logements sociaux et économiques pourront bénéficier de l’apport des banques. C’est l’annonce faite par le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme. Qui s’est réjoui que la redynamisation des instruments financiers facilitant l’accès aux crédits immobiliers, que sont le Compte de Mobilisation de l’Habitat (CDMH) et le Fonds de Soutien de l’Habitat (FSH) aient abouti. «A ce jour, les accords du Conseil des ministres ont été obtenu sur les renforcements des objets de ces deux instruments depuis le vendredi dernier (Ndlr, Vendredi 22 mars 2013). Ainsi, pour le CDMH, tout en améliorant sa gouvernance et en renforçant sa capacité financière, le taux de crédits aux acquéreurs passent désormais de 9,5% minimum à 5,5% maximum», a-t-il annoncé. En outre, la durée de recouvrement des prêts a été revue. «La durée peut aller de 11 à 20 ans désormais au lieu de 15 ans maximum par le passé», a-t-il ajouté. Quant à la SICOGI, elle est le concessionnaire de ladite opération qui permettra de construire d’ici 2015, 60 000 logements sociaux nouveaux, avec 10 000 à l’intérieur du pays et 50 000 dans l’agglomération d’Abidjan. Pour Loukimane Camara, Dg de la SICOGI, le choix de cette société d’Etat est lié à son expérience. «De 1962, année de sa création, à 2012, la SICOGI a réalisé plus de 50.000 logements à travers toute la Côte d’Ivoire, principalement à Abidjan, Bouaké et San Pédro en tant que promoteur ou en tant que maître d’ouvrage délégué pour le compte de tiers», a-t-il rappelé. Pour lui, la SICOGI dans sa nouvelle gestion managériale doit être le fer de lance du développement immobilier en Côte d’Ivoire. «Il nous faut donc initier le retour de la SICOGI à sa mission qui est le développement immobilier au travers de la construction de villes et le renforcement de l’urbanisme comme elle a su le faire par le passé», a-t-il déclaré. Désormais, les citoyens ivoiriens qui respectent les critères préétablis, à savoir : avoir avec son conjoint un revenu mensuel inférieur ou égale à 400.000FCFA pourra souscrire auprès de ses services et des agents de sensibilisation qui iront en campagne à travers les 107 sous-préfectures choisies.

K.Hyacinthe/ Intelligence d'Abidjan

16:58 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Électrification des ménages : Le Ministre Adama Toungara lance l’opération des branchements subventionnés

Le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, M. Adama Toungara a procédé, en compagnie du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire, M. Madani Tall, au lancement de l’opération de branchements sociaux d’électricité. C’était le mardi 26 mars 2013, à Abobo PK 18. Durant l’opération, plusieurs familles à faible revenu seront raccordées au réseau électrique à travers un fonds qui servira à préfinancer les frais de raccordement via le Projet d’Urgence de Réhabilitation du secteur de l’Electricité (PURE).

AdamanToungara.jpgD’un montant de 1,5 milliards de F CFA, ce fonds, dit « revolving », financé au deux-tiers par la Banque Mondiale et le reste par l’Etat de Côte d’Ivoire, permettra de sécuriser et légaliser les branchements des foyers longtemps livrés au bon vouloir des revendeurs d’électricité. Selon le représentant de la Banque Mondiale, cet appui au secteur de l’électricité à travers le PURE, a pour objectif de « permettre à la Côte d’Ivoire de réhabiliter, améliorer et étendre son réseau de distribution Pour Ministre des Mines et de l’Energie, dans le cadre de l’opération des branchements sociaux d’électricité, « l’Etat préfinance le branchement et l’abonnement de sorte qu’avec la somme de 20 000 F CFA, le compteur est posé là où il fallait débourser en moyenne près de 70 000 F CFA ». Et de préciser : « Cette opération concerne uniquement les populations qui sollicitent un branchement devant alimenter pour la première fois, un local à usage d’habitation avec un abonnement d’une puissance souscrite de 5 ampères ». Soulignons que cette opération qui concerne pour l’heure certains quartiers périurbains d’Abidjan, sera étendue progressivement à d’autres zones de l’intérieur pour qu’un plus grand nombre de populations ait accès à l’électricité.

16:53 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Ouest ivoirien: L’Onu renforce sa présence militaire après des violences

ABIDJAN - L'Onu a envoyé des renforts militaires dans
l'ouest de la Côte d'Ivoire, théâtre de récentes violences meurtrières et où
sont prévues des élections locales le mois prochain, a annoncé vendredi son
représentant, Bert Koenders.

PR_DDH (5).JPGDès le début des violences qui ont fait au moins quinze morts ce mois-ci,
l'Onuci a "immédiatement envoyé des renforts dans la zone pour la sécurisation
des populations", a déclaré M. Koenders, faisant état de 3.000 déplacés.

"Deux hélicoptères de combat de l'ONU sont venus renforcer nos effectifs
pour la période préélectorale, et appuient désormais le dispositif des Forces
républicaines ivoiriennes FRCI" dans l'ouest du pays, a-t-il poursuivi lors
d'une conférence de presse à Abidjan.

Six personnes, dont deux civils, ont été tuées le 23 mars dans une nouvelle
attaque d'hommes armés dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Dans cette même
région troublée, sept personnes, dont deux militaires, avaient été tuées
quelques jours auparavant.

En proie depuis des années à de graves tensions liées notamment aux
problèmes fonciers, l'ouest ivoirien a été la zone la plus meurtrie durant la
crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait quelque 3.000 morts dans le
pays.

Après cette crise, la région a été la cible d'une série d'attaques
meurtrières menées par des groupes venus de l'est du Liberia voisin. C'est
dans l'une de ces attaques que sept Casques bleus avaient trouvé la mort l'an
dernier.

Jeudi, le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a annoncé la
suspension du processus de rapatriement en Côte d'Ivoire des Ivoiriens
réfugiés au Liberia.

Des élections régionales et municipales sont prévues pour le 21 avril, un
scrutin que va boycotter le Front populaire ivoirien, le parti de
l'ex-président Laurent Gbagbo.

16:40 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |