topblog Ivoire blogs

lundi, 20 mai 2013

Duékoué : Amadé Ouérémi et deux de ses éléments arrêtés



AM.jpgLe chef milicien qui occupait la forêt classée du mont Péko dans l'Ouest de la Côte d'ivoire, Amadé Ouérémi, a été mis aux arrêts dans la nuit du 17 au 18 Mai par des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) placés sous le commandement du Lt Coulibaly Moussa. L'information est donnée de source militaire.

Selon la source, Amadé Ouérémi était dans son campement situé à environ 4 km de la sous-préfecture de Bagohouo dans le département de Duekoue quand il a été appréhendé.

« Deux de ses éléments Ganame Yssouf et Kanssare Amidou qui ont voulu empêcher son arrestation ont eux aussi été arrêtés », indique un témoin. Ils sont interrogés par la gendarmerie dans l'enceinte du camp militaire des Frci de Duekoué.

La source indique que depuis le jeudi 16 mai 2013 des éléments des forces républicaines de Côte d'Ivoire ( Frci) et gendarmes lourdement armés ont pris la direction de la sous-préfecture de Bagohouo situé à la lisière de la forêt classée du Mont Peko.

En effet, occupant la forêt classée depuis plusieurs années, Amadé Ouérémi, et ses combattants avaient été sommés par l'État de Côte d'Ivoire de libérer les lieux.

Face à leur refus de s'exécuter, le gouvernement ivoirien a décidé de passer à l'offensive le jeudi dernier. Les gendarmes et les éléments des Frci se sont déployés, dans un premier temps, aux alentours de la forêt du Mont Péko.

Faut-il le rappeler, Invité récemment à la plateforme d'échanges du groupe fraternité Matin, le chef d'Etat-major général des Frci, Général de Division Soumaïla Bakayoko a martelé avec fermeté : « Pour parler d'un milicien qui serait dans la forêt du Mont Péko, c'est le lieu de rappeler que hormis les militaires et agents de sécurité (police, gendarmerie), personne n'a le droit de porter une arme, encore moins d'en faire usage (…). Nous irons ratisser toute la région de Duékoué. Une opération « le Mont Péko » sera lancée et nous rencontrerons le milicien dont vous parlez. Il faut qu'on arrête ces pratiques. Nous allons tout faire pour que la sécurité dans cette région soit garantie ».

Saint-Tra Bi

Amade-Oueremi-arrete.jpg

11:47 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.