topblog Ivoire blogs

samedi, 18 mai 2013

Le management ou l'art de diriger


4- Motiver, fidéliser les collaborateurs de l'entreprise
Qu'est-ce que motiver des collaborateurs et en quoi cette motivation peut être source de fidélité vis-à-vis de l'entreprise ?

L’art du management est l’art de la relation entre le manager et le managé.

Il est le produit de cette double capacité pour chaque manager d’ adapter les méthodes et outils de gestion à l’entreprise ou à l’équipe qu’il dirige et en même temps, de prendre en compte la spécificité des personnes qu’il doit mobiliser, entraîner, contrôler.

Motiver renvoie immédiatement le manager à la dimension humaine de sa mission.

Pour mener à bien cette mission complexe, le manager analyse les différents ressorts du comportement et de la relation humaine qui déclenchent l’action et qui maintiennent un bon niveau de performance chez les collaborateurs et par voie de conséquence fabriquent leur fidélité. Il s’agit donc de trouver un équilibre entre la gestion globale de l’entreprise ou de l’équipe et la gestion des spécificités individuelles.
Quels sont les principaux facteurs de motivation ?

Les besoins qui animent chaque personne, sous-tendent sa motivation et la poussent à agir, ont particulièrement été étudiés (A.Maslow 1943 A theory of Human Motivation). Ils sont répartis en cinq grandes catégories qui sont toujours d’actualité. Ainsi après avoir satisfait ses besoins physiologiques (boire, manger etc.), l’individu cherche à satisfaire ses besoins de sécurité (par exemple la stabilité dans son travail). Puis s’expriment chez lui des besoins d’appartenance (fierté d’appartenir à son groupe social, à son entreprise, solidarité), puis viennent ensuite les besoins d’estime (la confiance, l’estime personnelle, la reconnaissance, le prestige social, le niveau de rémunération, etc.) et enfin des besoins de réalisation de soi-même (réaliser son projet de vie, mettre en adéquation vie personnelle et vie professionnelle). Il est indispensable que le manager soit attentif à cette hiérarchie des besoins et à la qualité des réponses apportées par lui et l’entreprise.
Quelles sont les douze actions managériales qui fabriquent les conditions de la motivation ?



La première est contenue dans l’acte même de recruter avec beaucoup de soin chaque collaborateur. Les erreurs de recrutement génèrent frustration de part et d’autre et sont le moyen le plus sûr de ne pas avoir de collaborateurs motivés.

La deuxième est de savoir intégrer la personne recrutée : trop souvent une fois le recrutement effectué, le collaborateur est abandonné à la capacité ou à la difficulté des membres de l’équipe de l’accueillir.

La troisième est de lui donner la parole, l’écouter, lui dire ce qui est attendu de lui, en lui fixant des objectifs et en donnant du sens à son action.

La quatrième consiste à observer ses résultats, sa manière d’exercer ses compétences, sa manière d’entrer en relation avec le reste de l’équipe et avec les clients internes ou externes.

La cinquième est de le recevoir régulièrement en entretien pour faire le point avec lui, le recadrer, l’encourager, le féliciter, lui demander ce qu’il attend de son manager.

La sixième est de le former ou de le faire former afin de voir ses résultats optimisés.

La septième est d’envisager et de négocier avec lui de nouvelles délégations, ce qui sera une preuve tangible de la confiance que son manager lui manifeste.

La huitième est de l’aider à sortir d’une vision à court terme en lui apprenant à se projeter dans un avenir à moyen ou long terme et en lui apprenant à saisir les opportunités.

La neuvième est de régler avec lui tout ce qui pourrait relever de griefs qui, s’ils n’étaient pas traités, risqueraient d’aboutir à des conflits.

La dixième est de le respecter dans sa recherche d’équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

La onzième est de le rémunérer de manière juste et en lien avec sa contribution.

La douzième est de le faire réussir.



Les entretiens annuels sont des moments essentiels pour formaliser et institutionnaliser ces 12 grandes actions qui font évoluer tout responsable d’un rôle de manager à un rôle de leader.

11:06 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.