topblog Ivoire blogs

samedi, 18 mai 2013

Le management ou l'art de diriger


3- Conduite du changement
Pourquoi s'intéresse-t-on aujourd'hui à la conduite du changement ?

Les entreprises vivent des transformations de plus en plus nombreuses, de plus en plus fréquentes, avec une volonté d’efficacité accrue, dans un environnement de plus en plus concurrentiel et de fortes tensions. Aujourd’hui, la gestion du changement est intégrée au fonctionnement des entreprises. La nature et l’ampleur du changement, simple adaptation ou transformation radicale vont déterminer la nature et le degré d’accompagnement du changement. Les transformation successives de l’entreprise ou de son organisation ne vont pas de soi. Elles peuvent être difficilement vécues et acceptées par les collaborateurs, ce qui peut retarder, voire faire échouer, la transformation souhaitée. Une trop grande résistance pourrait conduire à une dérive stratégique et une remise en cause de la réalisation du changement en tout ou partie.
Que désigne-t-on par conduite du changement ?



La conduite du changement, c'est l'ensemble des méthodes, des techniques et des moyens qui vont être mis en œuvre pour accompagner une transformation dans des conditions optimales de réussite, afin d’aboutir plus rapidement aux résultats escomptés. Le terme de conduite du changement est apparu dans les années 90.
De quel type de transformation s'agit-il ?

La conduite du changement concerne tout projet qui a un impact sur des personnes qui en vivront les effets. En d’autres termes, dès lors qu’un changement de comportement est attendu : nouveau savoir faire, nouvelle attitude vis-à-vis des clients…. L’acception est très large, et peut concerner par exemple le développement et la commercialisation d’un nouveau produit, l’implantation d’un nouveau système d’information, une ré-organisation…
Toute entreprise est potentiellement concernée.

Quel est l'intérêt pour l'entreprise ?

Conduire le changement est indispensable à la réussite du projet et à la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’entreprise. La gestion du changement permet d’obtenir réellement le bénéfice attendu des transformations souhaitées dans un climat propice. Cela permet parfois d’obtenir des résultats supérieurs à ceux escomptés initialement et parfois plus rapidement. Enfin, la conduite du changement est une obligation pour les entreprises et s’inscrit dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux.
Quel est l'intérêt pour les salariés ?

L’intérêt est double pour les salariés : par l’attention qui leur est apportée, ils peuvent faire évoluer favorablement le projet, et en même temps vivre beaucoup plus sereinement la situation de transformation. Il ne faut pas négliger le fait que les changements sont une des principales causes de stress au travail.
En quoi consiste une démarche de conduite du changement ?



Un changement, c’est à la fois le passage d’un état à un autre et le processus par lequel ce changement s’effectue. La démarche de conduite du changement s’intéresse donc aux deux aspects : vers quoi allons-nous ? Et comment y aller ? Quels sont les objectifs stratégiques de l’entreprise ? comment les atteindre ?

Le premier aspect implique de détailler le plus possible la transformation que l’on veut atteindre, et en préciser les impacts et les risques. Un changement incrémental, sous la forme d’une adaptation et d’une évolution de l’existant est susceptible de recevoir une plus forte adhésion qu’une approche plus radicale qui induirait à la fois une reconstruction de l’existant et une révolution dans la transformation.

Le deuxième aspect concerne le rythme auquel ce changement va être mené : rapidement ? progressivement ? pour tous en même temps, ou non ? etc.

La démarche dépend bien sûr de la nature du changement mais aussi de son intentionnalité. Une transformation « subie » (nouvelle législation, nouvelle norme technique, etc.), contrairement à une idée reçue, est souvent plus « facile » à mettre en place qu’une transformation voulue par le dirigeant. En effet, dans le deuxième cas, il convient de légitimer le changement, le « vendre » pour le faire comprendre et accepter. Dans les deux cas, l’information et la communication du changement sont essentiels.

10:04 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.