topblog Ivoire blogs

mardi, 14 mai 2013

Titre de la noteUne manifestation d'étudiants violemment dispersée par la police à Abidjan


ua.jpg

emment dispersée lundi dans les locaux de l'Université Félix Houphouët Boigny d' Abidjan par la police à l'aide de gaz lacrymogène, faisant au moins cinq blessés, a constaté APA sur place.

Des étudiants ont hué et lancé des jets de pierre sur le Ministre de l'Enseignant supérieur et de la recherche scientifique, Ibrahim Cissé Bacongo, alors que celui-ci était arrivé à l'Université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan pour assister à une cérémonie dédiée à la Grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté.

''Nous ne voulons plus de ce ministre. Il nous a trompé et on ne le reconnaît plus comme notre ministre '' a martelé, Léon Kouamé étudiant en criminologie.

Des centaines d'étudiants scandant '' Bacongo voleur !!! On ne veut plus de Bacongo !!! '' ont été dispersées par la police qui a fait usage de gaz lacrymogène.

'' Bacongo a utilisé l'argent de notre Université pour faire sa campagne à Koumassi. Nous ne voulons plus de lui. Ca suffit'' a renchérit un autre étudiant, sous le couvert de l'anonymat.

Selon lui, le Ministre Bacongo aurait encaissé 110 milliards de fcfa pour réhabiliter les infrastructures universitaires, mais, a-t-il constaté ''rien n'a été fait''.

''Il y a seulement pour cette grande Université deux toilettes'' a encore dénoncé l'étudiant en faculté de philosophie.

'' Vous voyez, nous réclamons notre droit et on nous pourchasse. Regardez cet étudiant par terre entrain de suffoquer. Regardez ceux qui sont entrain d'être transportés par l'ambulance et ça on nous parle de pays de droit'', a-t-il conclu, visiblement très amer.

Plusieurs policiers ont été déployés à l'Université de Félix Houphouët Boigny pour faire face à ce mécontentement des étudiants. Le calme y est revenu dans en début d'après-midi.

MC/ls/APA

06:33 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.