topblog Ivoire blogs

vendredi, 05 juillet 2013

la 6ème Session du parlement francophone des jeunes a Abidjan




La Côte d’Ivoire va abriter la 6ème Session du parlement francophone des jeunes du 9 au 12 juillet 2013 avec pour thème mis en évidence, ‘’jeunesse et conscience politique’’.

PFJ.PNGAbsente de cette instance, la Côte d’Ivoire ouvre également pour sa jeunesse, les portes du parlement francophone des jeunes comme elle s’est ouverte celles de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF). Comment fonctionne cette Assemblée qui ne veut que des jeunes en son sein ? M. Assi Jean-Claude de la Division des Etudes et des Statistiques de l’Assemblée nationale répond à cette préoccupation.

« Le parlement francophone des jeunes fonctionne sur le schéma d’un véritable parlement. Ainsi, lors des sessions qui se tiennent chaque deux (2) ans, les jeunes sont répartis entre quatre (4) commissions aux compétences calquées sur celles de l’Assemblée parlementaire de la francophonie. Chaque Commission s’attache à l’examen d’un thème particulier ».

Il précise la nature des commissions et les missions qui attendent les jeunes qui vont y siéger : « Il ya la Commission politique dans laquelle les jeunes vont travailler sur des questions qui sont liées à la jeunesse et à la prévention des conflits. La Commission de l’Education de la Communication et des Affaires culturelles où les jeunes vont également s’attaquer à tous les problèmes de la jeunesse francophone. Notamment les problèmes d’immigration, de VIH-SIDA.

Egalement, la Commission des Affaires parlementaires va davantage traiter des problèmes liés à l’inscription des jeunes sur les listes électorales. Ensuite la Commission de la Coopération et Développement traitera elle aussi, des politiques migratoires ainsi que d’autres aspects des questions de coopération que les pays engagent et qui ont très souvent des ramifications au niveau des jeunes ».

M. Assi Jean-Claude indique que différentes communications sont livrées aux jeunes au cours des réunions : « Les jeunes entendent divers experts sur les thèmes qui doivent être étudiés. Et à la fin de leur Session, un livre blanc est produit et présenté à l’APF pour que les députés séniors puissent en tenir compte dans leur différents pays ».

Maiga Idrissa

09:17 Écrit par Donfedo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it! |

Les commentaires sont fermés.